[EN] Les textiles intelligents peuvent surveiller notre cœur

[EN] L’expert : Vincent Lambert est responsable marketing et business development chez Cityzen. Vincent a suivi une formation d’ingénieur (École Polytechnique) et fait du conseil en stratégie chez McKinsey&Company.Comment fonctionne un T-shirt électronique ?Vincent Lambert : Un micro-capteur et des électrodes sont intégrés au tissu, au niveau de la poitrine, ce qui leur permet d’acquérir le signal cardiaque tout en suivant les mouvements et étirements du tissu. Ce micro-capteur traite les signaux électriques générés par les mouvements musculaires du cœur avant de les transmettre à un petit boîtier (que nous appelons la Gateway), porté par exemple entre les omoplates. D’autres capteurs se trouvent à l’intérieur (GPS, altimètre et centrale inertielle 9 axes dans le cas du D-shirt, avec D pour digital), ainsi qu’une batterie et un système électronique qui analyse ces flux de données.Le D-Shirt de Cityzen Sciences, équipé de capteurs (fréquence cardiaque, accéléromètre, altimètre) et d’un GPS, transmet ses informations en Bluetooth à un smartphone. Il a été récompensé au Consumer Electronics Show de Las Vegas en 2014. © Cityzen SciencesPourrait-on intégrer ainsi de nombreuses fonctions dans un vêtement ?Oui mais l’idée n’est pas de faire des gadgets ! Il faut utiliser le vêtement pour ce qu’il apporte dans son usage. Le D-shirt, par exemple, permet d’appliquer des électrodes contre la peau au niveau de la poitrine. On ne pourrait pas faire cela avec autre chose, par exemple une montre ou un bracelet connectés. Il faut aussi apporter une fonction utile. Au laboratoire, il existe depuis longtemps des méthodes pour incorporer des propriétés électroniques dans un textile mais ces exploits scientifiques doivent servir à faire quelque chose…Le wearable, une tendance lourdeDes montres, des bracelets, des porte-clés, mais aussi les vêtements eux-mêmes, et un système d’exploitation proposé par Google, Android Wear : l’électronique à porter sur soi – on dit ” wearable », voire ” mettable » – devient clairement à la mode. Légère, miniaturisée, orientée vers les usages, cette technologie diffère de celle des smartphones qui finissent par ressembler à des ordinateurs portables. Les applications restent encore largement à inventer, mais beaucoup tournent autour de la santé, du suivi d’activité et de la communication entre personnes, ou encore de la mesure de la qualité de l’air ou de l’eau.

Quelles applications sont envisageables ?Dans le domaine du sport, déjà, des équipements variés sont possibles et rencontrent un besoin. Il existe déjà des appareils pour compter ses pas, mesurer les vitesses, les altitudes, etc. Celui de la santé aussi, bien sûr. Un système de suivi du rythme cardiaque léger comme un vêtement peut être utile, par exemple après une intervention chirurgicale. Les capteurs incorporés pourront bientôt mesurer bien d’autres paramètres : température, salinité, pH et hydratation, bioimpédance de la peau, etc. Dans l’habitat, des capteurs de CO2 ou de CO pourraient être incorporés dans des tissus, des rideaux par exemple. L’automobile constitue un domaine possible également.La jeune entreprise américaine mCube a développé en 2014 cet accéléromètre de seulement un millimètre de côté, soit la moitié de la taille des modèles actuels. C’est grâce à ce genre de miniaturisation que l’outil informatique peut sortir de l’ordinateur et s’insérer dans des objets du quotidien, voire des vêtements. © mCubeQuand verra-t-on le D-shirt ?L’an prochain. Il sera commercialisé par notre partenaire CycleLab, spécialiste notamment des produits de cyclisme. Notre technologie sera adaptée à d’autres vêtements puisque nous travaillons au sein d’un consortium, Smartsensing, avec des partenaires comme Payen pour les textiles, Eolane pour l’électronique et Télécom Bretagne pour les communications sans fil.Pour aller plus loin
Prendre soin de soi grâce au ” quantified self
Une brève histoire des vêtements intelligents
Une membrane connectée pour faire battre le cœurEn partenariat avec

Source:: [EN] Les textiles intelligents peuvent surveiller notre cœur

Categories