[EN] Le diagnostic à la portée de tous

[EN] Salles d’attente pleines, urgences bondées, médecins débordés… Pour les patients comme pour le corps médical, parcours de santé et du combattant semblent désormais se confondre. Si rien ne remplacera le traitement ou la prise en charge des professionnels, ne peut-on néanmoins envisager de leur fournir quelques béquilles pour les soutenir dans leur tâche ? Par exemple, en mettant la détection des problèmes de santé à la portée de tous. Avec une idée maîtresse : plus le moyen est simple, plus le geste est réalisable par le patient lui-même, plus le diagnostic se fait tôt, et plus la prise en charge médicale promet d’être efficace. Surtout, c’est autant de temps gagné par les praticiens pour se consacrer à l’accompagnement humain et à la cure.
Analyseur de sang tenant dans la poche et dont les résultats sont partagés via une application sur son smartphone, Beta-Bioled permet ainsi d’établir un pré-diagnostic à domicile. Signée de la société Archimej Technology, cette innovation est capable, à partir d’une simple goutte de sang, d’analyser n’importe où et en temps réel les bio marqueurs de l’état du cœur, du foie ou encore des reins… Constituée d’un bonnet et d’un tee-shirt intelligents, la tenue Neuronaute, elle, entend veiller sur l’état de santé des épileptiques. Ce vêtement connecté, autre tendance de cette 2ème édition des Prix Pulse, effectuedes tests électro-physiologiques et enregistre les données collectées dans le cloud , toujours grâce à son téléphone. Avec comme atout de réaliser un suivi précis sur plusieurs semaines pour affiner le jugement thérapeutique tout en restant chez soi.
Quant à Melody , premier robot au monde réalisant des échographies à distance, est aussi la promesse de lutter contre les déserts médicaux. Pouvant piloter à distance ce bras robotisé, le radiologue peut aussi dialoguer en visioconférence avec le patient : sans doute l’aube d’une ère nouvelle pour les hôpitaux de campagne, maisons de retraites médicalisées ou centre de santé trop isolés.
Pour les cancéreux, le temps est souvent précieux. Plus le dépistage s’effectue tôt, plus les chances de rémissions augmentent. Pour s’assurer de détecter à temps les cancers de la peau, le dispositif Damae ambitionne de remplacer la biopsie, examen long, coûteux et invasif, par une simple détection par contact cutané ! En visualisant un tissu biologique vivant jusqu’à 1 mm de profondeur, cette technique d’imagerie optique doit offrir un gain de temps considérable aux dermatologues. Course contre la montre toujours, les médecins pourront à l’avenir s’appuyer sur Fluodiagnosis. Une méthode de détection des cellules cancéreuses dans la vessie qui vaut par sa simplicité, en scannant simplement par fluorescence un échantillon d’urine du patient. Là aussi rien de trop intrusif pour ce dernier.
Autre ardent objet du désir – et des recherches – des candidats Pulse : le cœur. Pas étranger sans doute au fait que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Pour veiller sur son rythme cardiaque en toute circonstance, CardioPAD Pro se présente comme un électrocardiographe facilement transportable. Outre des électrodes, ce pack dispose d’une tablette connectée servant à la fois de guide au patient ou au médecin à chaque étape, de tableau d’affichage des graphiques à interpréter et de boite d’envoi des données collectées vers une plateforme en ligne. Même isolé, voici le patient toujours sous la coupe protectrice d’un cardiologue. Cardiologs , lui, entend seconder efficacement les généralistes, dont les troubles cardiaques ne sont pas le cœur de métier. L’outil mis au point par la start-up CardioLogs Technologie, lui peut en interpréter une centaine, en s’appuyant sur sa base de données d’électrocardiogrammes déjà interprétées. De quoi mettre du baume au cœur. Téléchargez l’infographie des tendances de l’innovation de la 2ème édition des prix EDF Pulse (PDF, 244 Ko)Retrouvez les 100 projets sélectionnés

Source:: [EN] Le diagnostic à la portée de tous