[EN] Eoliennes : 5 innovations dans le vent

[EN] Des éoliennes silencieuses

Des chercheurs de Virginia tech et de l’Université de Cambridge, espèrent rendre les éoliennes aussi discrètes que des chouettes. Spécialistes de biomimétisme, discipline qui s’inspire du vivant pour créer de nouveaux processus, ils ont repéré au bout des ailes des chouettes un duvet, ” comme un peigne de soie. Celui-ci réduit le frottement dans l’air et diminue le bruit du vol du rapace. Recouvertes d’un matériau similaire, imprimé en 3D et en plastique, leurs pales d’éoliennes ne perdraient rien de leur aérodynamisme et émettraient jusque 10 décibels de moins. Après des essais en soufflerie, des tests grandeur nature doivent être menés dans les semaines qui viennent. © DR
Des éoliennes plus faciles à entretenir

Grâce à Cornis, entreprise créée par deux ingénieurs spécialistes de l’aérospatial, fini les observations à la jumelle ou les périlleuses escalades pour inspecter les hélices. La société a mis au point un robot, manoeuvrable depuis le sol, qui mitraille la pale de photos haute définition. Un algorithme vient ensuite assembler les clichés pour révéler son état exact. Autre avancée créée par l’entreprise : le monitoring vibratoire. En enregistrant les vibrations de la pale, et en séparant vibrations du vent et celles de la structure elle-même, il permet un check-up complet de l’engin. © Cornis
Des éoliennes au bon endroit

Le Lidar de la société Léosphère est capable de mesurer avec une grande précision la puissance du vent. Sorte de ” radar optique », il calcule sa vitesse à partir d’un rayon lumineux en analysant le mouvement des ” particules invisibles » (telles que le vent donc, mais aussi les gaz par exemple). Dès lors, à l’heure de traquer le gisement éolien le plus prometteur, cette télédétection par laser permet d’anticiper les ressources de tout futur site d’implantation d’un parc. Et donc d’implanter les éoliennes de manière optimale. De la taille d’un petit réfrigérateur, il est aisément transportable et permet d’effectuer les mesures depuis le sol. Ce n’est donc pas un hasard si le groupe EDF en a d’ores et déjà commandé deux pour les mettre en service sur ses sites de Fécamp et Courseulles-sur-Mer. © Shutterstock
Des éoliennes sans pales

Pour encore plus de simplicité et de discrétion, la start-up espagnole Vortex Bladless est parvenue à débarrasser l’éolienne de ses pales. Elle se présente maintenant sous la forme d’un mât en fibre de verre et en carbone, qui oscille au gré du vent. Cette énergie cinétique est transformée en énergie mécanique, puis électrique. Avantage de l’innovation, encore en phase de test : elle couterait 50% moins cher à fabriquer et à entretenir qu’une éolienne classique. © Vortex Bladeless
Des éoliennes en ville

L’entreprise bretonne Newwind, a transformé les éoliennes en arbres qui s’implanteront au cœur des villes. Au moindre courant d’air, chaque feuille de ces plantations high-tech tourne sur un axe. Silencieuses et reliées à un générateur, elles produisent du courant qui atterrit soit dans une maison soit dans une station de recharge. L’arbre à vent, qui était en lice pour le prix EDF Pulse dont la 3ème saison démarre fin octobre 2015, peut alimenter jusque 15 lampadaires ou éclairer 100 m2 de bureau. De quoi convaincre de verdir les villes. © Newwind Pour aller plus loin
Des champs de roseaux pour produire de l’électricité
Un vent d’innovation souffle sur l’éolien – (Futurmag)

Source:: [EN] Eoliennes : 5 innovations dans le vent