[EN] De l’électricité dans nos réservoirs

[EN] Des véhicules boostés à l’électricité
Dans les transports, il y a assurément de l’électricité dans l’air. Ou plutôt sur les routes. Il y a là comme une furieuse envie de trouver une alternative dans nos réservoirs aux énergies fossiles. Et puisque la ville concentre d’ores et déjà plus de la moitié de la population mondiale et génère près de 70 % des émissions de gaz à effet de serre, rien d’étonnant de constater que cette révolution verte ambitionne d’abord de renouveler les moyens de locomotions urbains. Des véhicules boostés au courant électrique, à l’instar des scooters électriques Tri’Ode, et son système de contrôle d’inclinaison intelligent pour ne plus poser le pied à terre à chaque feu de croisement, et Artelex 670. Au premier le double avantage de s’adresser aussi aux coursiers, emmagasinant jusqu’à 60 kilos de livraison et ne consommant que 60 centimes d’euro d’électricité aux 100 km, au second une autonomie d’une centaine de km grâce à sa batterie lithium-ion. Et aux deux la capacité d’être rechargés sur une prise domestique.
Autre piste sans cesse prospectée depuis quelques années : la voiture électrique, particulièrement dédiée aux courts trajets urbains. Pour acquérir le réflexe vert dès le plus jeune âge, WEEz est une voiture électrique sans permis pouvant être conduite dès 14 ans et dont la petite batterie au lithium autorise jusqu’à 60 km de déplacements. Dédiée à la ville, Navya, va encore plus loin en se passant de chauffeur ! 100% électrique, la voiture est dotée de capteurs laser (Lidar) pour détecter tout obstacle dans un rayon de 200 m . Les passagers, eux, peuvent sélectionner puis suivre depuis un écran tactile leur destination, leur itinéraire et le temps de trajet estimé. Confortable. Enfin, le succès des bornes de partage de vélo en témoigne, la bicyclette a le vent en poupe dans nos cités. BikeBerri a pensé à ceux dont les mollets n’ont pas été taillés sur les routes du dernier Tour de France, en proposant une assistance électrique à pile à combustible à hydrogène. Un secours bienvenu à l’attaque des premières côtes.
Et l’essor du véhicule électrique de désormais dépasser les frontières de la ville. Version aquatique des systèmes de partage, Voglib investit ainsi les pontons pour proposer sur ses bornes des bateaux à moteurs électriques. Une vitesse de croisière limitée à 5 nœuds, la possibilité de les verrouiller en cas de météo agitée, zone délimitée au préalable : le but est bien de donner accès à la plaisance au grand public. Même exemplarité écologique pour Sunsearider, bateau fonctionnant grâce à des panneaux photovoltaïques et au stockage de l’énergie récupérée dans des batteries en silicone ou en lithium. Retrouvez tous les projets sélectionnés pour la 2ème édition des prix EDF Pulse
Téléchargez l’infographie des tendances de l’innovation de la 2ème édition des prix EDF Pulse
(PDF, 244 Ko)Retrouvez les 100 projets sélectionnés

Source:: [EN] De l’électricité dans nos réservoirs