[EN] Et le Li-Fi fut !

[EN] Les habitants de l'éco-quartier Camille Claudel à Palaiseau (Essonne) seront parmi les tous premiers en France à bénéficier d'un réseau Li-Fi chez eux. Cette technologie utilise la lumière pour transporter des informations sans fil, grâce à une géolocalisation extrêmement fine. Déjà à la pointe du développement du Li-Fi sur la voie publique, EDF cherche désormais à installer cette idée à l'intérieur même des foyers. A cette fin, EDF Optimal Solutions a lancé en décembre 2015 un appel à projets avec la plateforme Partager La Ville afin d'imaginer les applications les plus utiles aux habitants et de recruter les start-up les plus ingénieuses en matière de transmission sans fil par la lumière. On en connaît aujourd’hui le lauréat : il s’agit de Home LiFi-Services, qui privilégie l’interconnexion des objets connectés. Il regroupe les sociétés Actiled, Courchevel Telecom, Algonano, Mon Pti voisinage et Bee Lifi. Valentine de Lajarte, directrice et co-fondatrice de Partager La Ville revient sur cette démarche originale. Comment le projet Home Li-Fi est-il né ? Valentine de Lajarte : Nous avons fait le constat que la technologie Li-Fi existait mais sans être véritablement utilisée. Il nous a semblé judicieux de mettre en relation, par le biais de la plateforme Partager La Ville, différents acteurs capables d'imaginer l'avenir de cette innovation de rupture. Et, plus précisément, de définir de nouveaux usages mieux adaptés et utiles aux habitants. Après concertation avec la municipalité de Palaiseau, ScientiPôle Aménagement (1) et EDF Optimal Solution, le choix a été fait de déployer la technologie Li-Fi et de développer des services facilitant le maintien à domicile des personnes dépendantes. Par ailleurs, EDF optimal Solutions a été à l’initiative du déploiement de la technologie Li-Fi en outdoor sur les 75 lampadaires du quartier Camille Claudel dans la Ville de Palaiseau du quartier Camille Claudel. Pourquoi avoir retenu cette thématique ? Les plus de 60 ans représentent déjà près de 23 % de la population française et leur part devrait atteindre 31,5% en 2050. Or les personnes âgées déclarent en majorité vouloir rester chez elles le plus longtemps possible, préférant le maintien à domicile au placement en structure spécialisée au coût élevé. Or, 80% des accidents de la vie courante des plus de 65 ans sont dus à des chutes survenues au domicile. Des services de communication géolocalisées, par exemple des alertes de sécurité, utilisant le Li-Fi prennent alors tout leur sens. Pouvez-vous nous donner un exemple des services qui peuvent être proposés grâce au réseau Li-Fi à l’intérieur des bâtiments ? Une intelligence artificielle va pouvoir détecter des mouvements anormaux dans une habitation, comme un arrêt prolongé dans un couloir qui peut être le signe d'une chute. Mais un tel système ne devient vraiment intéressant que si une alerte est transmise à une plate-forme de téléassistance et si cette alerte est prise en charge, par exemple, par un service de conciergerie. Des consultations médicales à distance peuvent même venir compléter le dispositif. Pour aller plus loin Retrouvez le projet sur le site partagerlaville.com Au cœur du plus grand écoquartier à Palaiseau